Comment l’imagerie thermique améliore la gestion énergétique des bâtiments

Comment l’imagerie thermique améliore la gestion énergétique des bâtiments

Jun 06 . 4min read

La gestion énergétique des bâtiments est un enjeu important dans le domaine de l’immobilier, notamment de l’immobilier professionnel. En effet, les dépenses énergétiques des bâtiments comptent parmi les plus importantes : le secteur du bâtiment représente 44 % de l'énergie consommée en France. De plus, l’impact écologique des bâtiments est également non négligeable : chaque année, le secteur du bâtiment émet plus de 123 millions de tonnes de C02 (source : www.ecologique-solidaire.gouv.fr)Il existe d’ailleurs depuis 2019, un décret nommé « décret tertiaire » dont l’objectif est de connaitre et de piloter l’efficacité énergétique des grands bâtiments tertiaires afin d’en optimiser la gestion. Il est donc aujourd’hui nécessaire, si ce n’est de réduire, au minimum, de maîtriser les dépenses en énergie des bâtiments. La gestion et l’occupation de ces espaces doivent se faire de manière plus responsable et, dans ce domaine, la technologie infrarouge apporte des solutions innovantes et efficaces.

Nous vous proposons de voir comment l’imagerie thermique améliore la gestion énergétique des bâtiments.

 

La surveillance extérieure des bâtiments

La consommation en énergie d’un bâtiment se joue à plusieurs niveaux : au niveau de son enveloppe extérieures et de son occupation intérieure.

Aujourd’hui, en ce qui concerne l’extérieur, les constructions de bâtiments neufs sont réalisées selon des règlementations énergétiques qui prennent en compte cette notion de dépense et de consommation responsable. Cependant, l’enveloppe extérieure du bâtiment présente toujours un grand nombre de failles potentielles qu’il convient de surveiller et de diagnostiquer afin de les réparer et de limiter leur impact négatif. C’est précisément pour ce type d’application que l’imagerie thermique est devenue indispensable. Elle représente un outil de diagnostic puissant et non invasif qui permet de contrôler en temps réel cette consommation d’énergie.

  • La détection de fuites de chaleur

Le repérage des déperditions d’énergie ou des ponts thermiques dans la structure même des bâtiments est primordial pour maîtriser et réduire les dépenses en énergie d’un bâtiment. Ces défauts peuvent se révéler couteux et générer une consommation excessive et un gaspillage d’énergie. C’est pourquoi, l’imagerie thermique en aidant à les identifier permet de les réparer et de limiter leur impact négatif.

Les fuites de chaleur peuvent également être repérées dans les canalisations d’alimentation et le réseau de chauffage urbain. La technologie infrarouge permet d’aider à la détection des défauts sans interventions lourdes sur les structures contrôlées et contribue à une analyse simple de l’état des installations afin de déclencher une action corrective rapide adéquate.

  • La surveillance des toitures

Les capteurs infrarouges permettent également de détecter de l'humidité dans l'isolation, les toits et les murs d’un bâtiment, et cela dans la structure intérieure comme extérieure du bâtiment. Pas besoin de percer ou de détruire pour repérer ces problèmes, l’imagerie thermique les détecte grâce à l’impression visuelle via des images vidéo. La détection de moisissures et des zones mal isolées représentent également de potentielles déperditions énergétiques facilement identifiables via l’infrarouge.

Aujourd’hui, avec la technologie infrarouge, il est possible de procéder à des diagnostics de villes entières à partir de vols aéroportés. La consommation énergétique des bâtiments est décidément un enjeu économique majeur et l’imagerie thermique, un partenaire de choix pour cette application.

 

livre blanc

 

La gestion optimale de l’espace intérieur

L’occupation intérieure d’un bâtiment joue également un rôle déterminant dans sa consommation d’énergie. Le nombre d’occupants et la manière dont ils utilisent le bâtiment et ses espaces peuvent être analysés et optimisés pour faire en sorte que la gestion énergétique soit la plus raisonnable possible. Pour cela, la technologie infrarouge se révèle utile et efficace.

  • Des statistiques d’occupation pour optimiser l’utilisation des surfaces

Il est aujourd’hui possible grâce à la technologie infrarouge d’analyser les habitudes des occupants en matière de déplacements et de regroupements afin d’adapter la consommation d’énergie : les espaces non fréquentés pourraient ainsi être moins chauffés voir réorganisés. Autre application : l’extinction et allumage automatique des salles en fonction de la présence ou non d’occupants, permettant d’éviter les dépenses superflues d’électricité.

  • Le comptage des occupants

L’identification (anonyme) des personnes dans le but de les compter et d’analyser ensuite leur utilisation des espaces et les flux de circulation à l’intérieur du bâtiment constitue une des performances essentielles de l’imagerie thermique dans l’optimisation de la gestion énergétique des bâtiments.

  • L’analyse des données en temps réel pour réduire la facture énergétique

Les données recueillies suite au comptage des personnes et à l’analyse des flux de circulation permettent d’adapter en temps réel les systèmes de chauffage ou de climatisation par exemple, afin de correspondre au plus proche des besoins, d’éviter le gaspillage et de maximiser le confort des occupants. En effet, inutile de chauffer une pièce si tous ses occupants l’ont désertée.

 

La maintenance des équipements

La maintenance des équipements et la gestion énergétique des bâtiments sont étroitement liées car elles constituent des facteurs essentiels d’optimisation économique et environnementale. La manière dont un bâtiment et ses équipements sont entretenus et dont les occupants les exploitent joue un rôle sur ses dépenses en énergie. C’est pourquoi, il est important de se pencher sur la notion de maintenance préventive assurée avec efficacité par l’imagerie thermique. En effet, la technologie infrarouge permet de détecter de potentiels problèmes techniques avant qu’ils ne deviennent dangereux.

  • L’identification de problèmes électriques

En effet, l’imagerie thermique permet de détecter les échauffements ou les débuts de court-circuit dans une installation électrique.  Elle facilite également la détection des surchauffes de matériel. Enfin, elle permet de prévenir les risques d’incendie.

  • La prédiction de pannes

La maintenance préventive permet de localiser les pannes potentielles sur un appareil en fonctionnement, d’éviter les arrêts de machines très couteux pour l’entreprise. L’imagerie thermique permet d'identifier les problèmes très tôt, de les analyser et de les corriger avant qu’ils ne s’aggravent et entraînent des réparations coûteuses. Ainsi, elle permet de gagner du temps et de l’argent.

 

L’imagerie thermique constitue un outil fiable et pratique pour observer, analyser et optimiser la gestion énergétique des bâtiments, essentiellement  grâce à ses interventions non invasives et ses retours d’analyse en temps réel.

L’imagerie thermique embarquée sous la forme de capteurs compacts au sein de caméras garantit une observation précise même dans des conditions de visibilité altérées, comme en cas de fumée et cela est valable à tous les niveaux de la gamme infrarouge et pas seulement le LWIR. En cas de faible luminosité, voire de noir total, il faudra en revanche, utiliser des capteurs infrarouges de la gamme LWIR.

Enfin, même l’imagerie thermique est capable d’identifier et de reconnaître précisément des personnes, elle est cependant respectueuse de l’anonymat et cela constitue aujourd’hui une condition essentielle à son utilisation.

 

livre blanc

 

Share this article